La plage

Oui, je sais. Vous n’êtes pas en vacances et vous ne partirez peut-être même pas d’ailleurs. C’est franchement pas drôle déjà à l’approche du mois de juillet. Mais je peux vous dire, qu’aux alentours du 15 août, quand vous vous retrouverez en tête à tête avec Bernard, le mec du courrier, ça virera carrément glauque. Vous qui n’êtes ni juillettiste, ni aoutien mais simplement un paria vagabondant seul entre la photocopieuse et la machine à café…  et qui enviez toutes ces feignasses qui se prélassent au soleil. Je vous ai compris ! Histoire de se remonter un peu le moral, je vais vous expliquer pourquoi vous devriez vous estimer heureux de n’avoir que Bernard à supporter !

fille, plage, tombe, drôle

Je me suis dit qu’une fille en maillot de bain c’est toujours plus vendeur pour le blog !

 

à la plage on a :

  • Le gros allemand avec sa glacière : c’est un peu facile j’admets mais ce n’est pas un cliché ! Quand je suis partie à Palavas-les-flots en 2009, j’en ai vu plein ! Ils portent des chaussettes dans leurs sandales et ils virent au rouge vermillon en quelques heures affichant cette nouvelle teinte et exhibant fièrement la trace de leur maillot de corps (mot du XIXème siècle).
  • Le mec qui joue du Djembé : Un jour, l’un de ses potes, troublé par l’alcool sans doute, a eu l’immense bonne idée de lui dire « Tu joues vachement bien du Djembé, mec! ». A partir de là, il a décidé de se lancer dans une carrière de créateur et pratique son « art » l’été sur la plage dans une réelle démarche de don de soi et de partage. Parfois ce type s’arrête de jouer, ce qui fait du bien à mes oreilles, mais c’est pour mieux danser sur des chorégraphies tribales avec sa grande carcasse dégingandée, ce qui fait du mal à mes yeux (heureusement, j’ai des paupières!).
  • Les enfants : Faut-il vraiment détailler ce point? ok ! Lorsque je m’allonge sur ma serviette de bain à l’effigie du Petit Spirou, [- oui, ça coûte cher une serviette, je ne vais pas en racheter une pour qu’elle me serve 3 jours dans l’année, et encore! -], après un bon bain pour me replonger dans le recueil des Contemplations de Victor Hugo (quoi mytho?), ils viennent se battre juste à côté de moi en foutant du sable partout et le pire c’est que si l’on intervient pour dire quelque chose, on aura affaire à mon point 4.
  • Les parents relous : Ce sont des personnes qui s’approprient la plage en créant une sorte de camp retranché tout autour de leur petite famille. Ils ont tout le matériel possible en cas d’attaque de guerre : une tente, une glacière, une table, de la bouffe, 10 crèmes solaires différentes, des bouées gonflables, des raquettes, un ballon de volley (maudit sois-tu!), des chapeaux, des jeux de plages, des vêtements de rechange et même parfois… une radio qui fonctionne à l’énergie solaire et qu’ils ont acheté dans un magasin pour aventuriers. Laissez-moi rire : » ha ha »!
  • Le mec qui fait du sport : Il est très musclé, il est orange, il a des veines qui sortent de partout et il pense qu’il nous fait un cadeau quand il fait ses pompes dans l’écume des vagues et qu’il repart en faisant un jogging et en suant comme un cochon. Magnifique !

Qui d’autre vous citeriez?

 

Publicités

J’ai (pas) tenu mes résolutions de nouvel an

Oui les gars, nous sommes déjà quasiment mi-février et pour toutes celles et ceux qui ont pris de « bonnes résolutions » c’est l’occasion de faire un premier bilan de l’amélioration opérée ! HaHa! Qu’en est-il de toutes ces belles phrases prononcées avec assurance sous un bouquet de houx accroché négligamment à l’abat jour du salon rempli de mouches mortes ? Qu’en est-il de ces affirmations peremptoires dites avec un petit sourire en coin : « Attends mais moi c’est clair! Cette année je m’investis à fond dans ma passion pour le gobage de flamby » – Comme je ne tiens pas à avoir de problème, je précise qu’il s’agit bien du yaourt et que les termes « gobage de flamby » ne sont en rien une référence à notre Président!

résolution3

Résolution n°1 : « Enlever toutes les mouches mortes de l’abat-jour du salon ». [PAS FAIT] Oui bon, vous pouvez toujours vous accrocher au fait qu’en plein hiver il n’y a pas de mouche et que donc la quantité d’insectes décoratifs restera stable au moins jusqu’en avril…

Résolution n°2 : « Penser un peu à moi ». [FAIT] Oui c’est étrange pour des personnes aussi altruistes que nous tous, penser à nous en priorité relève d’un effort surhumain et d’un travail quotidien mais nous y sommes arrivés ! Bravo!

Résolution n°3: « Dire « merde » à mon collègue qui me fait ch…! » [PAS FAIT] Non. Bizarrement une phrase sussurée à l’oreille de tonton Bernardo, pendant les vacances de Noël avec 5 verres de champagnes dans le nez, ne résonne pas tout à fait pareil lorsque vous vous retrouvez face à Odette qui vient squatter votre bureau des heures durant. Elle vous explique alors qu’elle n’a pas le temps car ELLE, elle a du boulot « jusque-là »! Mais vous savez quand même que ses grands-parents sont en maison de retraite et que ça coûte très cher, que sa grande tante Berthe l’a déshéritée, que son frère est chippendale et que dans son village natal elle a été élue miss Cochonou (rapport à la marque de saucisson chinois).

Résolution n°4 : « Manger 5 fruits et légumes par jour et faire du sport 3 fois par semaine minimum  » [PAS FAIT] Franchement c’est surprenant!  Ce n’est quand même pas hyper contraignant de préparer des ratatouilles tous les jours en plus d’aller à la piscine et à la gym suédoise tous les deux jours alors que vous finissez à 20h tous les soirs. Si le dimanche vous mixez 35 fruits et légumes ensemble et que vous buvez le tout c’est déjà une première étape.

Résolution n°5 : « Me faire plaisir « . [FAIT] A peine passé minuit le 1er janvier, vous vous êtes précipités sur le gâteau aux trois chocolats dans la cuisine en clamant haut et fort que cette année sera la vôtre ! Vous êtes désormais ce qu’on appelle un « gordo feliz » (gros heureux) – oui mais heureux!

Résolution n°6 : « Arrêter de fumer ». [DISONS QUE VOUS AVEZ ESSAYE] Seulement après avoir pris 20 kilos en un mois, vous être fait virer du boulot pour avoir mordu votre collègue (voir résolution n°3) et avoir volontairement roulé sur un type qui traversait la rue parce que, je cite : « Il me narguait  avec sa lenteur », vous avez décidé de reprendre la clope et de vous entourer d’une équipe de psychiatres et de coach pour votre prochaine tentative.

résolution1

Courage ! Plus que 10 mois et demi !

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.