le cadeau commun

Un mercredi normal au travail. A la machine à café votre collègue Fernande commente les nouveaux potins : « Il paraîtrait que Martine aurait dit à Françoise d’aller se faire voir car elle n’a pas voulu lui prêter son agrafeuse. Du coup Françoise serait partie en pleurant et aurait trouvé Victor comme allié (parce que lui non plus il n’aime pas Martine !) »…

Soudain Jean-Yves, le collègue syndiqué du 2ème, vous rejoint à la machine et signale de manière anodine que le pot de départ à la retraite de Louis a lieu à la fin du mois et qu’il va peut être falloir que quelqu’un se bouge pour l’organisation du cadeau commun parce qu’il en a « jusque-là » de toujours tout organiser! En quelques secondes, à l’affût du danger, Fernande sort son Joker : son petit dernier a la varicelle, ça prendra bien 3 semaines à guérir, pas le temps de se consacrer à ça ! Dans un ultime effort pour la survie vous tentez bien de dire que votre chat a une toux inquiétante en ce moment, vous devez être présent auprès de lui et que c’est bien dommage mais vous n’êtes pas très disponible … Non non. Rien n’y fera ! c’est bien à vous qu’incombe désormais la logistique du cadeau commun. Votre vie ne sera plus la même désormais !

joie, partage, cadeaux, idées, entreprise

Etape 1 :

La collecte d’abord, moment un peu gênant pour l’organisateur qui consiste à harceler les plus radins pour qu’ils donnent même « un petit quelque chose » – sinon ils ne signeront pas la carte. Il s’agit surtout de garder les chiffres des dons à l’abris des regards indiscrets sans quoi l’avarice de certains collègues viendra alimenter les potins devant la machine à café (cf début de l’histoire – vous suivez un peu !).

Etape 2 :

Le choix du cadeau ! Même si votre humour est ravageur, il est fortement déconseillé de rappeler à une personne qui part en retraite qu’elle va rejoindre les rangs de ceux que les marketeurs appellent « l’or gris »! Évitez donc les cadeaux « cocasses » qui ne feront sans doute rire que vous (ou en tous cas pas Françoise qui part à la retraite dans 6 mois !). N’humiliez pas le « pôôôvre »  Louis en le gratifiant d’un dentier, de Viagra, d’un bon pour une coloscopie gratuite ou d’un paquet de couches Confiance ! chaque chose en son temps ! Un fois à la retraite il aura bien le temps de découvrir les cadeaux cachés de la vieillesse !

Etape 3 :

La reconnaissance de votre talent incroyable pour dénicher des cadeaux merveilleux … Ou pas!

Publicités

Propulsé par WordPress.com.