La plage

Oui, je sais. Vous n’êtes pas en vacances et vous ne partirez peut-être même pas d’ailleurs. C’est franchement pas drôle déjà à l’approche du mois de juillet. Mais je peux vous dire, qu’aux alentours du 15 août, quand vous vous retrouverez en tête à tête avec Bernard, le mec du courrier, ça virera carrément glauque. Vous qui n’êtes ni juillettiste, ni aoutien mais simplement un paria vagabondant seul entre la photocopieuse et la machine à café…  et qui enviez toutes ces feignasses qui se prélassent au soleil. Je vous ai compris ! Histoire de se remonter un peu le moral, je vais vous expliquer pourquoi vous devriez vous estimer heureux de n’avoir que Bernard à supporter !

fille, plage, tombe, drôle

Je me suis dit qu’une fille en maillot de bain c’est toujours plus vendeur pour le blog !

 

à la plage on a :

  • Le gros allemand avec sa glacière : c’est un peu facile j’admets mais ce n’est pas un cliché ! Quand je suis partie à Palavas-les-flots en 2009, j’en ai vu plein ! Ils portent des chaussettes dans leurs sandales et ils virent au rouge vermillon en quelques heures affichant cette nouvelle teinte et exhibant fièrement la trace de leur maillot de corps (mot du XIXème siècle).
  • Le mec qui joue du Djembé : Un jour, l’un de ses potes, troublé par l’alcool sans doute, a eu l’immense bonne idée de lui dire « Tu joues vachement bien du Djembé, mec! ». A partir de là, il a décidé de se lancer dans une carrière de créateur et pratique son « art » l’été sur la plage dans une réelle démarche de don de soi et de partage. Parfois ce type s’arrête de jouer, ce qui fait du bien à mes oreilles, mais c’est pour mieux danser sur des chorégraphies tribales avec sa grande carcasse dégingandée, ce qui fait du mal à mes yeux (heureusement, j’ai des paupières!).
  • Les enfants : Faut-il vraiment détailler ce point? ok ! Lorsque je m’allonge sur ma serviette de bain à l’effigie du Petit Spirou, [- oui, ça coûte cher une serviette, je ne vais pas en racheter une pour qu’elle me serve 3 jours dans l’année, et encore! -], après un bon bain pour me replonger dans le recueil des Contemplations de Victor Hugo (quoi mytho?), ils viennent se battre juste à côté de moi en foutant du sable partout et le pire c’est que si l’on intervient pour dire quelque chose, on aura affaire à mon point 4.
  • Les parents relous : Ce sont des personnes qui s’approprient la plage en créant une sorte de camp retranché tout autour de leur petite famille. Ils ont tout le matériel possible en cas d’attaque de guerre : une tente, une glacière, une table, de la bouffe, 10 crèmes solaires différentes, des bouées gonflables, des raquettes, un ballon de volley (maudit sois-tu!), des chapeaux, des jeux de plages, des vêtements de rechange et même parfois… une radio qui fonctionne à l’énergie solaire et qu’ils ont acheté dans un magasin pour aventuriers. Laissez-moi rire : » ha ha »!
  • Le mec qui fait du sport : Il est très musclé, il est orange, il a des veines qui sortent de partout et il pense qu’il nous fait un cadeau quand il fait ses pompes dans l’écume des vagues et qu’il repart en faisant un jogging et en suant comme un cochon. Magnifique !

Qui d’autre vous citeriez?

 

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.