J’ai (pas) tenu mes résolutions de nouvel an

Oui les gars, nous sommes déjà quasiment mi-février et pour toutes celles et ceux qui ont pris de « bonnes résolutions » c’est l’occasion de faire un premier bilan de l’amélioration opérée ! HaHa! Qu’en est-il de toutes ces belles phrases prononcées avec assurance sous un bouquet de houx accroché négligamment à l’abat jour du salon rempli de mouches mortes ? Qu’en est-il de ces affirmations peremptoires dites avec un petit sourire en coin : « Attends mais moi c’est clair! Cette année je m’investis à fond dans ma passion pour le gobage de flamby » – Comme je ne tiens pas à avoir de problème, je précise qu’il s’agit bien du yaourt et que les termes « gobage de flamby » ne sont en rien une référence à notre Président!

résolution3

Résolution n°1 : « Enlever toutes les mouches mortes de l’abat-jour du salon ». [PAS FAIT] Oui bon, vous pouvez toujours vous accrocher au fait qu’en plein hiver il n’y a pas de mouche et que donc la quantité d’insectes décoratifs restera stable au moins jusqu’en avril…

Résolution n°2 : « Penser un peu à moi ». [FAIT] Oui c’est étrange pour des personnes aussi altruistes que nous tous, penser à nous en priorité relève d’un effort surhumain et d’un travail quotidien mais nous y sommes arrivés ! Bravo!

Résolution n°3: « Dire « merde » à mon collègue qui me fait ch…! » [PAS FAIT] Non. Bizarrement une phrase sussurée à l’oreille de tonton Bernardo, pendant les vacances de Noël avec 5 verres de champagnes dans le nez, ne résonne pas tout à fait pareil lorsque vous vous retrouvez face à Odette qui vient squatter votre bureau des heures durant. Elle vous explique alors qu’elle n’a pas le temps car ELLE, elle a du boulot « jusque-là »! Mais vous savez quand même que ses grands-parents sont en maison de retraite et que ça coûte très cher, que sa grande tante Berthe l’a déshéritée, que son frère est chippendale et que dans son village natal elle a été élue miss Cochonou (rapport à la marque de saucisson chinois).

Résolution n°4 : « Manger 5 fruits et légumes par jour et faire du sport 3 fois par semaine minimum  » [PAS FAIT] Franchement c’est surprenant!  Ce n’est quand même pas hyper contraignant de préparer des ratatouilles tous les jours en plus d’aller à la piscine et à la gym suédoise tous les deux jours alors que vous finissez à 20h tous les soirs. Si le dimanche vous mixez 35 fruits et légumes ensemble et que vous buvez le tout c’est déjà une première étape.

Résolution n°5 : « Me faire plaisir « . [FAIT] A peine passé minuit le 1er janvier, vous vous êtes précipités sur le gâteau aux trois chocolats dans la cuisine en clamant haut et fort que cette année sera la vôtre ! Vous êtes désormais ce qu’on appelle un « gordo feliz » (gros heureux) – oui mais heureux!

Résolution n°6 : « Arrêter de fumer ». [DISONS QUE VOUS AVEZ ESSAYE] Seulement après avoir pris 20 kilos en un mois, vous être fait virer du boulot pour avoir mordu votre collègue (voir résolution n°3) et avoir volontairement roulé sur un type qui traversait la rue parce que, je cite : « Il me narguait  avec sa lenteur », vous avez décidé de reprendre la clope et de vous entourer d’une équipe de psychiatres et de coach pour votre prochaine tentative.

résolution1

Courage ! Plus que 10 mois et demi !

Publicités

Les lendemains de soirée au travail

Ce matin, au moment où votre réveil a sonné vous avez eu l’étrange impression de n’avoir dormi que 10 minutes (ça n’est peut pas qu’une impression en fait…). Un put*** de Pic-Vert cogne dans votre tempe gauche à un rythme effréné et aggrave cette sensation de nausée.

Lorsque vous vous regardez dans le miroir, vous avez le teint cireux-jaunâtre, les joues pleines de couperose et vos yeux sont injectés de sang. Votre tête ressemble en fait étrangement à celle de Barney Gumble, personnage alcoolique des Simpsons. La seule question que vous vous posez à ce moment là c’est « pourquoi? », « Pourquoi avoir appliqué l’adage Breton « horizon pas net reste à la buvette » ? » c’est ridicule car plus on reste à la buvette et moins l’horizon est net et donc plus on doit rester à la buvette… c’est un cercle vicieux dont vous avez été la malheureuse « victime »!

Malgré tout ça, il va bien falloir vous y coller ! Vous avez un chat à nourrir après tout! IL FAUT ALLER TRAVAILLER! En buvant votre café, vous vous grattez la fesse droite tout en repensant à votre soirée de la veille. Vous n’avez pas été très raisonnable hier… Et là, vous payez un dur tribut physique. Franchement trois verres de blanc, une bouteille de rosé à vous tout seul et 3 shooters de Tequila est-ce vraiment sensé un mercredi soir ? Aller! Traînez-vous jusqu’au bureau en métro, voiture, train, scooter ou trottinette et on se rejoint là-bas !

fête, lendemain, alcool, fatigue, bureau, travail

En arrivant au travail, l’hôtesse d’accueil vous jette un regard de pitié ou de compassion – vous ne savez pas trop et elle vous lance un « bon courage » en levant le point. Tel un animal traqué, vous allez vous réfugier comme vous pouvez dans « votre » bureau, qui est en réalité un open-space (dédicace à tous les veinards!). Votre collègue d’en face, dont vous n’apercevez normalement que le haut du crâne chauve au-dessus de l’écran d’ordinateur, penche la tête pour vous observer : « Ben dis donc ! T’en as une sacrée tronche de cake! T’as fait la fête ou quoi? ». Dans le monde du travail, il est important de passer pour une personne sérieuse et responsable alors vous décidez de dire que vous avez fait une petite insomnie comme ça arrive parfois… Et non pas que vous avez voulu faire un remake de Coyote Girl sur le bar du Next mais que le serveur vous a rattrapé par le jean en vous disant de vous calmer un peu parce que ça commence à bien faire les gens qui boivent et qui ne savent pas se maîtriser et qui font fuir la clientèle. De toute façon, la seule chose qui vous préoccupe vraiment c’est de trouver un point d’eau potable. Vous passez la matinée à squatter la fontaine à eau comme un boulimique au rayon gâteau du Monoprix… Jocelyne – qui passe elle même toute sa vie à la machine à café – vous demande si ça va en riant comme une dinde sans doute parce qu’elle doit trouver que vous avez l’air bien mal en point.

Le reste de la journée s’écoule lentement, vous faites un effort surhumain pour ne pas piquer du nez devant votre tableur excel de 5000 lignes  et vous  remarquez que votre supérieur, quand il passe dans l’open space vous jette des regards étranges… Un peu comme si votre mine déconfite ne lui inspirait pas confiance. Vous laissez votre imagination vagabonder tout en fixant la ligne 2438 du tableau. Hier soir, vous avez chanté comme un malade au Karaoké (ça explique le mal de gorge), il vous semble vous rappeler que vous avez chanté une chanson paillarde avec vos potes… enfin un truc classe quoi ! Vous riez lorsque vous repensez à l’excellente imitation que vous avez fait de votre chef hier devant vos amis. En même temps vous n’avez pas vraiment de mérite, ce type est « déjà une caricature vivante ». C’était une bonne soirée quand même!

 C’est au moment où Roger rentre dans l’open space après sa réunion en vous saluant d’un « bonne imitation hier ! » que tout vous revient ! Hier, vous n’étiez pas avec des amis intimes mais c’était un afterwork avec votre équipe et… votre chef !

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.