Les 6 commandements du vrai new-yorkais

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas pris le temps d’écrire un petit billet par ici ! Je reviens de mes vacances aux Etats-Unis, j’ai trouvé là-bas une source d’inspiration inépuisable.

Vous connaissez l’adage, à Rome, fais comme les romains et à New-York ne fais surtout pas comme un touriste. Voici, pour vous, en exclusivité, mon guide pratique pour vous adapter au pays de l’oncle Sam et à la vie trépidante de la grosse pomme en 6 commandemments.

  1. Tu devras parler très fort : L’américain est une personne extravertie, à l’aise, qui parle fort avec une voix de gorge. Dès les premiers jours mettez-vous à hurler à 150 décibels, à siffler et à vous exclamer « it’s so amazing guys ! » à chaque fois que quelqu’un vous dit quelque chose.  Exemple, Bob : « My dad pass away yesterday… » – moi : « It’s just sooo amazing guys!  » Facile ! Pas besoin d’être bilingue pour être un authentique new-yorkais.
  2. Tu devras être capable de manger, en buvant un café et en téléphonant tout en marchant  : tout comme le parisien, mais en plus sympa, le new-yorkais est pressé. C’est donc logiquement, durant le quart d’heure de pause qu’il s’octroie au cours de ses journées 18h de taffe, qu’il décide de faire tout ce dont il a besoin  en même temps. Pour la petite histoire, je ne me suis jamais sentie plus new-yorkaise que ce jour d’octobre où, tout en me dépêchant d’aller prendre le métro, j’ai hurlé au vendeur de pizza de me filer une part au triple fromage (pressée mais il  faut pas déconner non plus !). Tout en lui balançant le billet de 1 dollar dans la tronche parce que je n’avais pas le temps, j’ai hurlé : « wouhouuu it’s so amazing ! » (référencence au commandement n°1). Puis, j’ai avalé  ma pizza en courant vers le métro, tout en sautant par dessus un SDF qui me barrait le passage. J’ai même trouvé le temps d’insulter un taxi qui avait failli m’écraser !
  3. Tu auras des dents fluorescentes  :comme Ross dans Friends, il ne faut pas hésiter à faire dans la dent « Disney ».

    ça c’est de la dent de new-yorkais moi j’vous l’dis!

    J’ai donc investi. Mes dents étaient si blanches que le soleil s’y est reflété et par un effet miroir a aveuglé plusieurs conducteurs.  Je suis à l’origine de pas moins de 4 accidents de la route sur le seconde avenue !

  4. Tu mangeras vegan et sans gluten : toujours en avance sur le reste du monde, l’américain mange « sain ». Oui, c’est étrange pour le second pays producteur de viande qui patauge dans son propre caca, mais les USA ne sont pas à un paradoxe près. Manger « sain » aux USA signifie en réalité « ne pas manger du tout ». Enfin j’exagère, si vous avez bien fait vos 3h de sport quotidien, vous aurez le droit à une pomme comme récompense. Yummy !
  5. Tu ne dormiras pas : oui, je vous l’ai dit, l’américain est pressé et bosse dur, même la nuit ! Pour cette raison, il n’y a jamais de trêve à NY. La nuit, les restaurants, les trottoirs et les routes sont bondés. Les coups de klaxons des taxistes et les alarmes de la police ne s’arrêtent jamais et vous, à moins d’un quadruple vitrage, ne trouverez jamais le repos! Hé oui, être un new-yorkais c’est un autre rythme de vie.

    fatigue, new-york, ville, touriste

    « Je suis au bout de ma vie ce matin »

  6. Tu prendras du Lexomil : Notre ami Sarko, pendant sa campagne de 2007, nous avait fait la démonstration de l’efficacité de ce « palliatif » pour les nerfs. Dans une ville où tout le monde crie,  mange en faisant du sport et en téléphonant, se met la pression concernant le taux de blancheur de ses canines, ne mange qu’une pomme par jour et ne dort pas, il vous faudra bien une petite aide pour vous mettre au rythme !nervosité, new-york, vie, drôle, stress

 

 

 

Propulsé par WordPress.com.