Etat d’esprit : être vieux

Dans la famille nous avons un adage : « La mauvaise herbe ça vit longtemps« , d’après mes calculs, et si ce proverbe s’avère exact, je devrais vivre jusqu’à environ 175 ans. Dans cette optique, je travaille donc déjà à préparer la vieille bique que je serai un jour. Et vous devriez faire de même ! Première étape : regardons d’un peu plus près les points communs qui vous unissent aux octogénères – et vous serez surpris de constater qu’ils sont nombreux. Pas besoin d’avoir la peau aussi fripée q’un Pruneau d’Agen séché pour être vieux… bien au contraire!

jeune vieux drôle

Et c’est Lucienne la métalleuse qui vous le dit!

– Vous râlez quand vous devez vous lever de votre strapontin dans le métro, même si c’est pour le céder à une femme enceinte. « Elle a fait ses choix, c’est quand même pas de ma faute, merde! »

– Vous êtes un peu dur de la feuille : conséquence immédiate de l’écoute prolongée de Bloody Betroots à fond les oreillettes, n’empêche que vous êtes incapable d’entendre un son aigu. A tel point que, lorsque votre collègue, Gérard, vous a dit que dans sa belle famille ils étaient « de bons catholiques » vous avez entendu « des putes alcooliques« . En confiance, vous vous êtes alors, à votre tour, confié sur votre passé de Gogo danseur cocaïnomane au Macumba Club dans les années 2000.

– Vous avez tout le temps froid : « Brrr il fait froid je vais mettre ma polaire Quechua et mes pantoufles en éponge parce qu’il fait pas plus de 20 degrés là! ça caille! » dites-vous en essuyant votre goûte au nez et en remettant votre châle sur vos épaules.

– Vous ronflez : effet secondaire de la soirée alcoolisée et enfumée de la veille sans doute, mais aussi point commun avec votre mamie Berthe – qui est d’ailleurs  présente dans le Guiness Book records 2012 pour ses ronflements à 250 décibels. Une salle de concert a été construite sous sa chambre et elle fait les basses gratos.

– Vous ne supportez pas les jeunes (qui font du bruit dans les transports) : « Laissez moi lire ma biographie de Frédéric François en silence, bande de dégénérés tatoués et mal habillés ! »

– Vous ne savez pas utiliser un tableur excel (« cest quoi SI =? comprends pas! ») mais vous savez vous servir d’une bouillote ! « En même temps, après la prochaine guerre nucléaire, on verra ce qui sera le plus utile ! -Euh, ni l’un, ni l’ autre ?! »

– Vous avez les cheveux violets : il  ne s’agit pas d’un ratage de chez George-André Coiffure à Evaux-les-Bains comme votre grand-mère  mais bien d’un choix que vous avez fait  en toute conscience pour être dans la tendance rock punk ; mais depuis qu’un type de 16 ans vous a laissé sa place dans le bus vous avez choisi de renoncer à votre côté rebelle et de laisser ça à votre mémé Jacqueline.

– Vous utilisez une canne pour marcher : ok, ce critère est un peu de mauvaise foi ! Il s’agit en fait d’un bâton de marcheur pour vos randonnées dans les Pyrénées… N’empêche, vous avez utilisé une canne pour vous aider à avancer malgré vos jambes chevrotantes à cause d’une (soi-disant) hypoglycémie. Je mettrai plutôt ça sur le compte d’une faiblesse musculaire personnellement.

– Vous utilisez un caddie à roulettes pour faire vos courses : je ne vois pas trop quoi ajouter, l’image de vous en train de tirer votre petit caddie à roulette contenant tout votre nécessaire à soupe pour la semaine me semble déjà suffisamment parlant.

– Vous aimez les pâtes de fruits et les chocolats à la liqueur : vestiges gourmets d’un époque où le Nutella ainsi que le Côte d’Or aux noisettes n’existaient pas et où manger des fruits confits était le comble de la gloutonnerie… triste époque !

 

 

 

Publicités

Le mensonge salutaire

Lorsqu’on avait deux ans et qu’on nous a dit « Ce  n’est pas bien de mentir! », on nous mentait déjà. En réalité, le mensonge « salutaire » est indispensable à une vie sociale harmonieuse. Mieux vaut éviter de dire à tante Suzette qu’elle à de la stache-mou et que sa collection de dés à coudre est craignos. Oui, les carcans de la vie sociale sont impénétrables ! Une fois de plus, le blog vous éclaire sur ces situations délicates.

A un entretien d’embauche : « Quel est votre principal défaut? »

Don’t : « Je dirais que je suis égoïste et lâche. Je ne supporte pas de travailler en équipe et la plupart du temps je suis inadapté socialement, en gros les gens ne m’aiment pas et je ne les aime pas non plus. En plus de ça, je suis un peu lent à piger… Mais bon c’est juste le temps de m’habituer un peu… Alors vous m’embauchez ? « . 

Do :  » Selon mon entourage je suis un peu trop perfectionniste ».

entretien d'embauche, mensonge,

 A votre voisin de palier : « Salut, ça va? »

Don’t : « Non, la vie est une tartine de merde, mon chat a fait une tentative de suicide et quant à moi je suis très déprimée depuis que mon ex est parti ! Du coup, je rattrape ce manque affectif en mangeant mes émotions et c’est pour cette raison que je ressemble à un sumo avec un manteau en Tartan. Dodue à tel point que le parquet de mon appartement a cédé sous mon poids l’autre jour et j’en ai eu pour des milliers d’euros de réparation – sans parler de la note des pompiers qui ont dû m’extraire du trou – donc je ne partirai pas en vacances cette année… Et toi? « .

Do : « ça va très bien et toi ? » – avec un large sourire hypocrite. Oui, votre voisin  ne souhaite pas vraiment savoir comment vous allez, il vous montre juste qu’il a remarqué votre présence sur le palier et qu’il ne vous déteste pas trop… Encore qu’avec le bruit de votre chute ce week-end vous l’avez empêché de dormir.

A la visite médicale : « Buvez-vous régulièrement? Prenez-vous des drogues ? « 

Don’t : « Oh oui! C’est marrant que vous me posiez cette question parce que j’ai la chance d’avoir la double casquette de cocaïnomane et d’alcoolique! D’ailleurs vous n’auriez pas un mouchoir, je sens que je commence à saigner du nez, ces migraines et ces tremblements c’est pas toujours facile à gérer surtout pour un chirurgien comme moi ! »

Do :  « Non jamais, et en plus je mange même cinq fruits et légumes par jour! »

docteur, mensonges, drôles,

A votre petit neveu : « Le père noël existe hein? »

Don’t : « A ton avis ? Est-ce que tu trouves ça crédible un gros type barbu qui, tous les 24 décembre, n’a que ça à faire de voyager dans un traîneau tiré par des rennes volants dont l’un s’appelle Rodolphe pour t’apporter à toi – petit pesteux gras et pourri gâté – des cadeaux que tu délaisseras 3 jours plus tard ?! Tu es un peu concon pour un mioche de 10 ans toi quand même !  »

Do : « Oui, d’ailleurs je serais toi je lui commanderai un cheval ou un hélicoptère ! »

A votre belle-soeur qui vient de chanter au Karaoké : « Alors, t’as aimé? »

Don’t :  » Ah c’est toi qui vient de chanter?! J’étais persuadé qu’un chihuahua tentait d’imiter Mireille Mathieu ! Aimer ? Non, je ne crois pas que ce soit le mot. Par contre je travaille au contre-espionnage et nous cherchons de nouvelles techniques de torture pour que les agents double crachent plus vite le morceau … Tu me filerais un enregistrement de ta voix? »

Do : « Oh oui! Mais plus ça serait de la gourmandise donc n’y retourne pas !Laisse une chance aux autres aussi !  »

chanter, karaoké, mal, mensonge

Propulsé par WordPress.com.